Japon Un arrondissement de Tokyo reconnaît les couples homosexuels, une première

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Japon Un arrondissement de Tokyo reconnaît les couples homosexuels, une première

Message par vanessa-78 le Jeu 2 Avr - 15:05


Mis en ligne le 31/03/2015


De nombreux militants avaient fait le déplacement pour assister à ce moment historique. "Je suis heureuse", a confié Koyuki Higashi, ancienne actrice de la Revue Takarazuka, une célèbre compagnie théâtrale exclusivement constituée de femmes.

"J'espère que ce mouvement va s'étendre à travers le Japon et que le débat sur le sujet va s'accélérer", souligne la jeune femme qui va déposer une demande de certificat pour officialiser sa relation avec sa compagne, Hiroko Masuhara, après une cérémonie informelle de mariage en 2013 à Disneyland.

Promouvoir la diversité et l'égalité, tel est l'objectif de cette initiative, bien que dépourvue de valeur légale. La municipalité souhaite notamment encourager les hôpitaux et agences immobilières à traiter sur un pied d'égalité couples hétéro ou homo.

Au Japon, les personnes homosexuelles ont en effet souvent des difficultés pour louer un appartement. Il arrive aussi qu'elles se voient refuser la visite d'un(e) partenaire hospitalisé(e) faute de pouvoir prouver un lien officiel.

La décision a été approuvée par la majorité des membres du conseil municipal, à l'exception de ceux appartenant au Parti Libéral-Démocrate (PLD, droite) du Premier ministre Shinzo Abe. Des voix critiques se sont élevées par ailleurs dans la société civile, certaines organisations redoutant que l'instauration d'un tel cadre "accentue encore le faible taux de natalité du Japon".

Shibuya, quartier central de Tokyo connu pour son gigantesque carrefour, l'un des plus fréquentés au monde, compte quelque 217.000 habitants, dont près de 10.000 étrangers. D'autres autorités, comme l'arrondissement voisin de Setagaya ou encore la ville de Yokohama, en banlieue de Tokyo, ont également émis le souhait de reconnaître les couples homosexuels.

Pour le moment, ceux qui veulent obtenir une reconnaissance officielle de lien ont parfois recours à l'adoption de l'un par l'autre, un schéma qui n'est satisfaisant pour personne mais qui, contrairement au mariage homosexuel, n'est pas anticonstitutionnel. La loi fondamentale nippone précise en effet que le mariage n'a de légitimité que s'il résulte du consentement mutuel entre personnes de sexes opposés.

(Source AFP)

vanessa-78

Messages : 300
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Japon Un arrondissement de Tokyo reconnaît les couples homosexuels, une première

Message par vanessa-78 le Mer 5 Aoû - 12:08

Un second arrondissement de Tokyo reconnaît les couples homosexuels

Un nouvel arrondissement de Tokyo a décidé de délivrer des certificats d'union aux couples homosexuels, a-t-on appris de source officielle, un geste symbolique dans un archipel où la Constitution interdit les mariages entre personnes du même sexe.

Mis en ligne le 03/08/2015

Setagaya, arrondissement le plus peuplé de la capitale (qui en compte 23) avec quelque 874.000 habitants, emboîte ainsi le pas au quartier voisin de Shibuya qui avait adopté une résolution en ce sens fin mars, pour la première fois au Japon.

Les couples intéressés pourront déposer une demande dès le mois de novembre, assortie d'un serment scellant leur relation. De son côté, Shibuya, siège de nombreuses jeunes entreprises, d'ambassades et de lieux branchés (commerces, bars, restaurants, espaces festifs), devrait commencer à émettre les certificats en octobre.

Bien que dépourvue de valeur légale, cette initiative vise notamment à encourager les hôpitaux et agences immobilières à traiter sur un pied d'égalité couples hétéro et homosexuels.

Au Japon, les personnes homosexuelles ont en effet souvent des difficultés pour louer un appartement. Il arrive aussi qu'elles se voient refuser la visite d'un(e) partenaire hospitalisé(e) faute de pouvoir prouver un lien officiel.

Pour le moment, ceux qui veulent obtenir une reconnaissance officielle de lien ont parfois recours à l'adoption de l'un par l'autre, un schéma qui n'est satisfaisant pour personne mais qui, contrairement au mariage homosexuel, n'est pas anticonstitutionnel.

La loi fondamentale nippone précise que le mariage n'a de légitimité que s'il résulte du consentement mutuel entre personnes de sexe opposé.

(Source AFP)

vanessa-78

Messages : 300
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Japon Un arrondissement de Tokyo reconnaît les couples homosexuels, une première

Message par vanessa-78 le Dim 29 Nov - 11:33

La capitale japonaise délivre des certificats « symboliques » aux couples homosexuels afin qu'ils soient reconnus en tant que famille émoticône smile

« Pour la première fois, je me sens respecté dans mon pays, reconnaît Kodo Nishimura, jeune Tokyoite de 26 ans. Je n'ai pas à avoir honte de ma sexualité. J'ai eu de la chance, mes amis m'ont soutenu et mes parents ne m'ont pas rejeté… Mais mon cas est rare au Japon », regrette-t-il.

Ce matin-là, une centaine de Japonais, parmi lesquels Kodo Nishimura, sont venus se faire photographier dans le cadre d'« Out in Japan » : ce projet entreprend de réaliser 10 000 portraits de Japonais homosexuels, bisexuels ou transgenres d'ici 2020.

Dans le studio, l'ambiance est à la fête
« C'est encore très difficile de faire son coming out au Japon : l'impact culturel est énorme, explique Gon Matsunaka, à l'origine d'Out in Japan. Les conséquences sont parfois désastreuses. Les regards doivent changer aussi bien à l'école, que dans l'entreprise ou dans la cellule familiale. Avec ces photos, nous encourageons les homosexuels à être fiers de qui ils sont.»

Dans le studio, l'ambiance est à la fête. On ne parle que du certificat qui vient d'être validé par les mairies de Shibuya et Setagaya. Un « premier pas vers la reconnaissance », lance Tadashi Hirohashi, autre moteur du projet « Out in Japan ».

Pour le moment, seuls les couples, résidents des arrondissements de Shibuya et de Setagaya de la capitale nippone, peuvent demander le document.

Ce certificat, non-reconnu légalement, permet néanmoins aux couples de même sexe d'être légitimes aux yeux des agents immobiliers, des assureurs mais aussi des hôpitaux. Ainsi le couple peut se déclarer en tant qu'entité familiale pour un logement ou accéder à des salles de soins où seule la famille est autorisée.

Depuis l'annonce fracassante de la délivrance de ce certificat, des entreprises ont emboîté le pas. Les opérateurs de téléphonie mobile, comme KDDI corp ou Softbank, ont par exemple décidé de permettre aux nouveaux couples d'opter pour une formule d'abonnement familial.

L'assureur, Lifenet, permet la déclaration du ou de la partenaire de même sexe, en qualité de bénéficiaire de l'assurance-vie. L'industrie japonaise du mariage, qui propose déjà des packs (réception et cérémonie) spécialement pour les couples de même sexe, se frotte les mains.

Mais si le certificat enclenche un premier pas vers la reconnaissance, la légalisation de l'union homosexuelle, au Japon, n'est pas pour demain. Le premier ministre, Shinzo Abe, reste farouchement contre la reconnaissance des couples homos. Arguant l'article 24 de la Constitution japonaise qui stipule que « le mariage ne peut être fondé que sur le consentement mutuel des deux sexes ».

Un avis qui est bien loin de refléter l'opinion publique. Puisque, selon un sondage réalisé par le centre de recherches américain PEW, la jeunesse japonaise, âgée de 18 à 29 ans, est tout à fait pour la reconnaissance des couples homosexuels et ce, à 83 %. Un score qui dépasse l'Angleterre (79 %) ou les États-Unis (70 %).

Sans reconnaissance officielle, les discriminations restent sans solutions. « Tout cela va prendre du temps, s'inquiète Leslie Kee, le photographe du projet. Ce n'est pas une course, c'est un marathon : il faut continuer de courir. Le gouvernement a peur de toucher au modèle familial traditionnel tel qu'il le définit. »
« Je voudrais être accepté tel que je suis ! »

Takeshi Okada est venu au studio pour poser avec son petit ami. Intimidé, il rougit beaucoup avant de prendre la pose et de s'amuser de la situation. « La société japonaise veut décider à notre place, ce qui est bon pour nous, explique-t-il. Nous imposer des codes de conduite. Je voudrais que cela change et être accepté tel que je suis. C'est tout !»

Selon le laboratoire Dentsu, 7, 6 % de la population japonaise âgée de 20 à 59 ans, serait homosexuelle, bisexuelle ou transgenre, soit 1 Japonais sur 13, indique OuestFrance.fr. Une très grande majorité d'entre eux choisissent de vivre cachés, parfois même de leur propre famille, par peur des conséquences.

Source : stophomophobie

vanessa-78

Messages : 300
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Japon Un arrondissement de Tokyo reconnaît les couples homosexuels, une première

Message par vanessa-78 le Ven 4 Déc - 15:09

Une nouvelle localité va délivrer des certificats de partenariat homosexuel

La ville de Takarazuka a annoncé hier qu’elle allait suivre les deux arrondissements de Tokyo qui reconnaissent déjà localement les couples de même sexe et reconnaître les couples de même sexe avec des certificats de partenariat..

En reconnaissant officiellement ces relations, la ville espère alimenter le débat sur l’égalité du mariage.
Le maire de Takarazuka, Tomoko Nakagawa, a annoncé l’initiative, en disant: « Une des principales missions des collectivités locales est de se tenir aux côtés de gens
qui se sentent mal à l’aise dans cette société ».

Les certificats de partenariat gay devraient être délivré à part du mois de mars 2016.

Pour le moment, seuls les couples, résidents des arrondissements de Shibuya et de Setagaya de la capitale nippone, peuvent demander le document.

Ce certificat, non-reconnu légalement, permet néanmoins aux couples de même sexe d’être légitimes aux yeux des agents immobiliers, des assureurs mais aussi des hôpitaux. Ainsi le couple peut se déclarer en tant qu’entité familiale pour un logement ou accéder à des salles de soins où seule la famille est autorisée.

Depuis l’annonce fracassante de la délivrance de ce certificat, des entreprises ont emboîté le pas. Les opérateurs de téléphonie mobile, comme KDDI corp ou Softbank, ont par exemple décidé de permettre aux nouveaux couples d’opter pour une formule d’abonnement familial.
L’assureur, Lifenet, permet la déclaration du ou de la partenaire de même sexe, en qualité de bénéficiaire de l’assurance-vie.

Source : infolgbt

vanessa-78

Messages : 300
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Japon Un arrondissement de Tokyo reconnaît les couples homosexuels, une première

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum