anipassion.com

Vers la légalisation du mariage homosexuel en Irlande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vers la légalisation du mariage homosexuel en Irlande

Message par vanessa-78 le Jeu 21 Mai - 12:21

Vers la légalisation du mariage homosexuel en Irlande

Le «oui» pourrait l'emporter, vendredi, lors du référendum sur l'extension du mariage aux personnes de même sexe. Une décision forte dans un pays où l'Eglise catholique est encore très influente.

C’est un tournant qui s’annonce ce 22 mai en Irlande. Plus de trois millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour s’exprimer sur l’inscription du mariage homosexuel dans la constitution. Comme le prévoient les lois du pays, chaque modification de la constitution doit passer par le Parlement puis être soumise et approuvée par un référendum. La dernière modification remonte au 4 octobre 2013 pour instaurer une nouvelle cour d’appel.

Pourquoi est-ce un tournant ?

La légalisation du mariage homosexuel en Irlande est un pas en avant fort dans ce pays où les traditions catholiques sont encore profondément ancrées dans le pays. Malgré des sondages donnant une large victoire au camp du «oui» (environ 60% de «oui», 20% de «non» et 20% d’indécis), il existe encore beaucoup de réticences dans les zones rurales et les cercles proches des groupes religieux.

Le sujet de l’homosexualité est encore tabou en Irlande. Ursula Halligan, éditorialiste pour le quotidien national Irish Times faisait dans son article de samedi dernier son «coming out». La journaliste confie que l’Eglise catholique des années 60 et 70 avait rendu impossible toute mention de l’homosexualité car on enseignait dans les écoles que cette pratique était une «vile perversion». Cette chappe de plomb l’avait conduite à se haïr elle-même, devenant presque homophobe et bien décidée «à emporter son secret avec elle dans la tombe». Il existe de nombreux exemples d’Irlandais qui ont souffert de cette impossibilité de s’exprimer et de vivre leur sexualité librement.

Miss Panti Bliss (aka Rory O’Neill), drag-queen irlandaise menacée de poursuites judiciaires pour diffamation après avoir déclaré que faire campagne contre la légalisation du mariage homosexuel était un «acte homophobe».

Dans ce pays où l’homosexualité ne fut dépénalisée qu’en 1993 (vingt ans après la France et vingt-six après le Royaume-Uni), les couples de même sexe ont quand même pu bénéficier de l’instauration de l’union civile en 2010. Cette union civile fut accueillie positivement par les associations militant pour l’égalité (comme l’ONG irlandaise Marriage Equality) mais leur lutte porte sur les droits accordés aux couples unis par ce pacs qui ne sont pas les mêmes que ceux accordés par un mariage. Seul le parent biologique peut être reconnu comme responsable légal, les allocations ne leur sont pas versées et leur demeure n’est pas considérée comme le «domicile familial» mais comme une «cohabitation».

Quels sont les deux camps qui s’affrontent ?

Le Non. Malgré une avance plus que confortable pour le camp du «oui» dans les sondages (près de 60%), la campagne se poursuit et les opposants à la réforme ne baissent pas les bras. Bien qu’il y ait des dissidences au sein de l’Eglise catholique, des prêtres et des nonnes s’étant prononcés en faveur de la réforme, cette dernière tente d’inverser la tendance par l’intermédiaire de groupes de pression. Parmi ces groupes, Le Iona Institute, fondé en 2007 et basé à Dublin, a pour mission de promouvoir des valeurs plutôt conservatrices socialement. Cet institut, qui n’a rien d’un institut et dont le slogan est «Pour la religion et la société», avait menacé l’artiste drag-queen Miss Panti Bliss de poursuites juidiciaires après une interview donnée à la chaîne de télévision RTÉ. La chaîne publique avait dédommagé le Iona Institute à hauteur de 85 000 euros.

Les chrétiens évangéliques sont également présents dans le camp du non. Le prêtre irlandais d’origine nigériane Adewale Kuyebi, de la Christ Apostolic Church, confiait dimanche au Guardian que «100% des 300 membres de sa congrégation voteront non». D’après lui, les membres voteront «non» car ils ont conscience que c’est en opposition avec les écritures saintes. La campagne du «non» a même vu naître des alliances entre les Eglises catholique, évangélique et pentecôtiste.

L’opposition est dominée par des groupes religieux, et rares sont les entités séculaires vraiment autonomes. Le groupe Mothers and Fathers Matter («Les mères et les pères sont importants») a été fondé par l’universitaire Ray Kinsella, son actuel président, mais, parmi ses membres influents, se trouve David Quinn, chroniqueur catholique et membre du Iona Institute.

Le Oui. Dans le camp du «oui», on trouve les associations LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans) tel que le Gay and Lesbian Equality Network (GLEN), le Conseil irlandais pour les libertés civiles ou Marriage Equality. Elles sont regroupées sous le terme général de «Yes Campaign». On trouve également des associations syndicalistes, humanitaires, étudiantes ainsi que des associations des professionnels de la santé comme les généralistes ou les infirmières.

Politiquement, la légalisation du mariage homosexuel est soutenue par tous les partis présents au Dáil Eireann (la chambre basse du Parlement irlandais). Le gouvernement de coalition des Fine Gael (conservateurs au niveau social) et des travaillistes, arrivés au pouvoir en 2011, avait parlé d’introduire cet amendement dès leur prise de position. Le Premier ministre irlandais, s’était fait photographier en décembre lors d’une visite au Pantibar, un bar gay de la capitale.

Même si les deux camps s’accordent à dire que l’écart entre le «oui» et le «non» se réduit petit à petit, beaucoup estiment, comme la coalition au pouvoir, que la proposition de légaliser le mariage homosexuel devrait passer.
SOURCE LIBERATION

vanessa-78

Messages : 298
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la légalisation du mariage homosexuel en Irlande

Message par vanessa-78 le Dim 31 Mai - 12:02

L'Irlande, premier pays à approuver le mariage homosexuel par référendum
Le Monde | 23.05.2015 à 11h47 • Mis à jour le 23.05.2015 à 20h26 |
Par Eric Albert (Londres, correspondance)


Le « oui » au mariage homosexuel a été approuvé par 62,1 % des votants, selon les résultats définitifs révélés samedi en début de soirée. Les Irlandais ont voté en faveur de la phrase suivante : « Le mariage peut être contracté suivant la loi entre deux personnes sans distinction de sexe. » Pour Enda Kenny, le premier ministre irlandais, il s'agit d'un signal fort au reste du monde que les Irlandais peuvent être des pionniers, même en matière de mœurs.

Forte participation

Un couple assiste au dépouillement du référendum sur le mariage homosexuel, à Dublin.
Le sujet a passionné l'Irlande ces derniers mois. Des affiches étaient accrochées à tous les lampadaires, et le taux de participation a dépassé les 60 %, plus élevé que la moyenne habituelle des référendums. Le camp des opposants n'a cependant pas mobilisé comme les manifestations contre le « mariage pour tous » en France ont pu le faire. L'explication est, en partie, politique : tous les partis, au pouvoir comme dans l'opposition, ont fait campagne pour le mariage homosexuel.

L'autre explication est le changement profond qu'a connu la société irlandaise en à peine deux décennies. Ce pays très catholique, où le clergé contrôle presque l'intégralité des écoles, a progressivement abandonné tous les tabous d'autrefois. En 1993, la contraception est libéralisée, la même année où les relations sexuelles entre personnes de même sexe sont légalisées. Le divorce est autorisé en 1995, et en 2010, le partenariat civil autorisé.

Seul l'avortement demeure un sujet presque intouchable. La loi l'interdit encore, sauf en cas de « risque réel et substantiel » pour la vie de la femme. Un simple risque pour la santé n'est pas suffisant. Les cas de viol ou d'inceste sont également exclus.

Lire sur Big Browser: Mariage homosexuel en Irlande : pourquoi un référendum ?

Baisse d'influence de l'Eglise


En 2012, un vaste débat avait agité le pays quand une jeune femme était morte pendant une fausse couche, parce que le médecin refusait l'avortement. Mais les vives discussions qui s'étaient ensuivies avaient finalement débouché sur un statu quo, avec une simple clarification de la loi.

Plus de quatre mille Irlandaises par an continuent d'aller se faire avorter au Royaume-Uni. A l'époque, les partisans d'une libéralisation de l'avortement avaient accusé l'institution catholique de l'Opus Dei d'avoir eu une influence disproportionnée sur les députés.

La victoire contre l'avortement ressemble cependant à un chant du cygne. Le vote en faveur du mariage homosexuel rappelle la très forte baisse d'influence de l'Eglise. Si 84 % des Irlandais se définissent encore comme catholiques, les paroisses se vident de plus en plus. Les récents scandales de pédophilie ont profondément changé la donne.

En 2009, un rapport dévastateur concluait que la hiérarchie catholique avait systématiquement étouffé les abus physiques et sexuels commis dans plusieurs dizaines d'écoles et d'institutions. L'omerta avait duré pendant une trentaine d'années, et avait continué jusqu'en 2003, avant que le clergé ne se décide à aider les victimes et à reconnaître les sévices subis.

vanessa-78

Messages : 298
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la légalisation du mariage homosexuel en Irlande

Message par vanessa-78 le Dim 1 Nov - 18:50

Cinq mois après son adoption par référendum, le mariage pour toutes et tous est promulgué en Irlande

Le mariage pour les couples homosexuels a été promulgué ce jeudi en Irlande, cinq mois après une consultation historique qui a vu ce pays de tradition catholique devenir la première nation au monde à l'autoriser par référendum.

En l'absence du président Michael Higgins, en visite aux États-Unis, c'est la commission présidentielle (président de la Cour suprême et les présidents des deux assemblées) qui ont promulgué le texte. Les premières cérémonies devraient pouvoir être célébrées d'ici à mi-novembre, selon la ministre de la Justice Frances Fitzgerald.


Avec 62,1% de oui, les Irlandais avaient approuvé en mai "le mariage entre deux personnes, sans distinction de sexe", 22 ans après la dépénalisation de l’homosexualité dans le pays. La promulgation était la dernière étape à franchir pour la loi, après des recours qui ont freiné son entrée en vigueur.

La sénatrice Katherine Zappone, qui s'est longuement mobilisée pour que son mariage avec une femme au Canada soit reconnu en Irlande, a évoqué un "moment déterminant et profondément émouvant pour ceux qui parmi nous ont fait campagne pendant si longtemps", a-t-elle réagi dans un communiqué. "En réalité, cette victoire appartient à la nation, c'est un grand moment pour nous tous".

Dans une séquence mémorable, en direct à la télévision après l'annonce des résultats du référendum, Mme Zappone avait demandé à sa femme Ann Louise Gilligane de l'épouser à nouveau, en droit irlandais cette fois.

Certains responsables irlandais aspirent désormais à faire tomber un des derniers bastions conservateurs en Irlande, là aussi ardemment défendu par l'Eglise : l'avortement, interdit par le 8e amendement de la Constitution, sauf lorsque la vie de la mère est en danger.

@stop_homophobie
avec l'AFP

vanessa-78

Messages : 298
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la légalisation du mariage homosexuel en Irlande

Message par vanessa-78 le Mer 18 Nov - 15:13

Les couples homosexuels peuvent désormais s’unir dans toutes les mairies du pays

Les premiers mariages entre personnes du même sexe se tiennent depuis ce lundi en Irlande, six mois après une consultation historique qui a vu ce pays de tradition catholique devenir la première nation au monde à l'autoriser par référendum.
Les unions déjà contractées à l'étranger seront automatiquement reconnues par les autorités irlandaises.

«Jusqu'ici je ne me sentais pas le droit de dire que nous étions mariés mais à partir de maintenant nous l'affirmerons à chaque occasion », explique à l'AFP le Dublinois Vivian Cummins, 57 ans, qui a épousé son compagnon Erney en Afrique du Sud en 2009.

Avec 62,1% de oui, les Irlandais avaient approuvé en mai « le mariage entre deux personnes, sans distinction de sexe». Son entrée en vigueur a toutefois été freinée par de nombreux recours, dans ce pays catholique où l'homosexualité n'a été dépénalisée qu'en 1993.

«Après des années d'attente, c'est un moment extraordinaire pour nous », a souligné la sénatrice Katherine Zappone, qui avait essuyé un échec en 2006 devant la Haute cour à laquelle elle demandait de reconnaître le mariage avec sa compagne contracté au Canada.

La sénatrice était devenue l'un des fers de lance de la campagne en faveur de la légalisation du mariage homosexuel dans le pays. Avec son épouse, qu'elle a redemandée en mariage en direct à la télévision après le résultat du référendum, elle prévoit de « rapatrier » son mariage lors d'une cérémonie en janvier.

Au total 2.054 couples se sont unis civilement depuis que l'Irlande a introduit cette possibilité en 2011. Ils devront organiser une nouvelle cérémonie pour convertir ces unions en mariage.

Selon la loi irlandaise, il faut soumettre « une intention de se marier » aux autorités trois mois avant la tenue du mariage. Mais ceux déjà engagés dans une union civile bénéficieront d'une procédure accélérée, ne nécessitant de s'enregistrer que quelques jours à l'avance.

Quant aux 187 couples qui se sont enregistrés pour une union civile depuis le référendum, ils pourront se marier à la place, dès lundi pour certains.

«Je pense qu'on va connaître un phénomène massif », a estimé Marian Purcell de la société d'organisation de mariage Gay Weddings Ireland, créée dès 2012 dans l'espoir qu'un jour les mariages homosexuels seraient autorisés en Irlande.

Elle affirme avoir déjà 15 mariages programmés et « beaucoup plus en voie de l'être » avec des demandes de couples venant des Etats-Unis, d'Italie ou de Slovénie.

«Les gens voient l'Irlande sous un nouveau jour, comme un pays amical avec les LGBT et une bonne destination pour leurs vacances et leurs lunes de miel », a-t-elle ajouté.

vanessa-78

Messages : 298
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la légalisation du mariage homosexuel en Irlande

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum