Une femme transgenre arrêtée à l’aéroport pour « son anomalie » sur le scanner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une femme transgenre arrêtée à l’aéroport pour « son anomalie » sur le scanner

Message par vanessa-78 le Mar 29 Sep - 11:45

Shadi Petosky, écrivain et productrice, rentrait chez elle, après quelques jours de vacances passés en Floride avec sa mère, histoire de fêter son anniversaire. Interpelée à l'aéroport d'Orlando et suspectée de transporter du matériel explosif, après que le scanner corporel ait détecté un élément « atypique » au niveau de ses parties génitales, la jeune femme a été placée en cellule d'interrogatoire.

« Ils m'ont dit qu'il y avait une anomalie. (Mon sexe) », a déclaré Shadi : « Ils ne m'ont accordé aucune considération. J'ai été détenue comme une criminelle, exposée pour leurs investigations, J'ai même subi une fouille approfondie... Et, je ne suis pas non plus tombée sur l'agent le plus compréhensif ni mieux formé ! Pourtant, je leur ai expliqué à tous que j'étais une femme transgenre et je leur ai demandé si ils savaient comment s'y prendre... »

Les appareils actuellement utilisés pour la sécurité dans les aéroports américains émettent des rayons qui sont réfléchis par la surface du corps. Ils permettent ainsi de générer une image en relief du corps, traduites en couleurs et données pour d'identifier tout élément « atypique », substance... ou objets cachés.
Mais ils sont aussi paramétrés sur les seules options « mâle » et « femelle ». Pas du tout adaptés aux personnes transgenres. D'où la demande à Shadi de repasser ensuite sous le portique en tant « qu'homme ».

« Ce n'est pas la première fois que ce genre d'incidents se produit », expliquait déjà l'année dernière Harper Jean Tobin, responsable de la politique du Centre national pour l'égalité transgenre. « De nombreuses personnes ont signifié ne plus vouloir voyager en avion ou du moins l'éviter à chaque fois que c'était possible. » Le groupe de défense a d'ailleurs porté plainte contre l'administration de la sécurité des transports (TSA) et exigé l'élaboration de règles et règlements clairs, ainsi qu'une formation du personnel.

Shadi Petosky a finalement été relâchée, mais trop tard pour reprendre l'avion. Et lorsqu'elle essaiera d’accommoder son billet au guichet de la compagnie pour embarquer sur le prochain vol disponible, un autre agent de sécurité va lui prier de quitter les lieux, menaçant de faire intervenir la police.

L'ironie, c'est qu'ensuite, un porte-parole d'American Airlines va déclarer au New York Times que la jeune femme avait été entièrement « prise en charge aux frais de la compagnie ». Version contredite par les posts, illustrés sur le vif. Et, elle n'est pas non plus rentrée à Minneapolis, puisqu'ils l'ont expédié sur Miami.

Après enquête, le responsable du personnel de la TSA, qui assure prendre avec sérieux toutes les potentielles atteintes aux droits humains, a indiqué que les agents en service avaient bien agi, ainsi que le règlement le prescrit dans ce cas.

vanessa-78

Messages : 300
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum