Russie : de plus en plus homophobe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Russie : de plus en plus homophobe

Message par vanessa-78 le Mer 14 Oct - 11:32

Mardi 13 octobre 2015 à 13h01

Selon un sondage publié vendredi, plus de la moitié des citoyens russes pensent que les homosexuels devraient être isolés de la société ou même « liquidés ».

Vladimir Poutine peut se réjouir. Ses déclarations homophobes et le renforcement de la pénalisation de l’homosexualité infusent dans la société civile russe.

Le sondage publié par Levada Center mesure les positions des Russes sur les groupes minoritaires depuis 1989.
On y découvre ainsi que plus de la moitié des répondants disent qu’ils ne souhaitent pas accueillir les homosexuels dans la société, de même que d’autres groupes tels que les travailleurs du sexe, les sans-abri ou les groupes religieux marginaux.
Ce sondage est le plus défavorable aux homosexuels de ces 15 dernières années.
La société russe est devenue moins tolérante avec les personnes LGBT ces dernières années.

Le sondage révèle que désormais 21% des Russes veulent voir les LGBT « liquidés », et 37% voudraient exclure les personnes LGBT de la société.

Il est impossible de pas rapprocher ces sentiments homophobes croissants du durcissement politique entrepris ces dernières années à l’encontre des homosexuels et en particulier de la loi anti-gay qui a été adoptée en Russie en 2013.

L’enquête a interrogé 1.600 adultes à travers la Russie du 18 au 21 septembre derniers.

SOURCE INFOLGBT

vanessa-78

Messages : 297
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russie : de plus en plus homophobe

Message par vanessa-78 le Dim 25 Oct - 12:46

Russie : Un projet de loi pour sanctionner les hommes qui déclarent publiquement leur homosexualité

Les députés Ivan Nikitchouk et Nikolaï Arefiev proposent notamment de sanctionner d’une amende pouvant aller jusqu’à 5.000 roubles (72 euros) tout homme qui viendrait à faire son coming out publiquement. Et, pour ceux qui le feraient dans un établissement éducatif ou un bâtiment gouvernemental, le projet de loi, qui vise selon ses auteurs à « renforcer la moralité de la jeune génération », prévoit 15 jours de prison.

« L’absence de reproduction humaine, du point de vue biologique, c’est la même chose que la mort. Donc l’homosexualité est une menace mortelle pour toute l’humanité », a affirmé M. Nikitchouk, 71 ans, au quotidien populaire Izvestia.

Il a jugé « peu efficace » la loi adoptée en Russie en 2013, qui punit d’amendes et de peines de prison tout acte de « propagande » homosexuelle devant mineur. « C’est pourquoi nous proposons une nouvelle mesure », a expliqué le député. Les rassemblements de soutien à la communauté homosexuelle sont systématiquement interdits en Russie, où l’homosexualité était considérée comme un crime jusqu’en 1993 et comme une maladie mentale jusqu’en 1999, et où l’homophobie s’exprime souvent
ouvertement.

Les lesbiennes ne sont toutefois pas évoquées dans le projet de loi des deux députés communistes. « Nous pensons que les femmes sont plus raisonnables que les hommes et maîtrisent mieux leurs émotions », a indiqué M. Nikitchouk à la radio russe Rousskaïa Sloujba Novosteï.
Un parlementaire du parti majoritaire Russie unie a néanmoins évoquer un doute sur la possibilité d'adoption du projet.
avec l'AFP

vanessa-78

Messages : 297
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

De nouvelles dispositions de loi homophobes au parlement le 19 janvier

Message par vanessa-78 le Sam 16 Jan - 12:14

De nouvelles dispositions de loi anti-gay sont sur le point d'être votées par le parlement russe. Dont une empêchant toute démonstration d’affection entre hommes dans l’espace public, et une autre interdisant le coming out.

E-llico.com

Mis en ligne le 13/01/2016

Le projet de loi qui doit être soumis au vote des députés russes le 19 janvier prochain dispose que les démonstrations publiques d'affection entre hommes seront interdites. Les lesbiennes sont tenues à l'écart de ce texte répressif au motif qu'elles seraient plus "raisonnables" et "géreraient leurs émotions".

Une seconde disposition prévoit par ailleurs d'interdire toute forme de coming out.

Les peines encourues pour ce qui constituerait de nouveaux délits sont de 15 jours d’emprisonnement et de 5000 roubles d’amende (60 euros environ).

Ce nouveau projet de loi homophobe a été déposé à la Douma en novembre 2015 par deux députés russes - Ivan Nikitchuk et Nikolai Arefyev - qui estiment les précendtes lois dites "anti-propagande gay" sont insuffisament effcicaces et qu'elles doivent donc être renforcées.

Ils ont ajouté que le projet de loi permettra de renforcer les "valeurs orthodoxes traditionnelles".

"Nous avons notre propre notion de ce que sont l’honneur et la conscience, et nous devons respecter la tradition. Ces désirs sexuels non conventionnels ne font rien d’autre que de dégoûter les gens normaux et sains", a déclaré Ivan Nikitchuk.

Enfin, alors que la loi "anti-propagande gay" déjà en vigueur - qui interdit la promotion des relations "non-traditionnelles" - couvre l'interdiction de la gay pride en Russie, les nouvelles mesures prévoient que toute personne qui soutiendrait les droits des minorités sexuelles sera susceptible d'une sanction de 15 jours d'emprisonnement.

"Je ne pense pas que les législateurs oseront exprimer un soutien explicite aux homosexuels", a estimé Ivan Nikitchuk qui se dit persuadé que sa proposition de loi sera adoptée par les députés russee.

vanessa-78

Messages : 297
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Le Parlement refuse d’examiner un nouveau projet de loi qui voulait sanctionner les démonstrations publiques d’affection chez les hommes gays

Message par vanessa-78 le Mer 20 Jan - 11:20

Le comité de la Douma, le parlement russe, a voté à l’unanimité contre un projet de loi qui devait venir en première lecture le 19 janvier et qui visait à introduire des amendes et des peines de prison pour les personnes qui expriment publiquement leur homosexualité ou qui faisaient leur coming out .

Le projet de loi, initié par des députés du Parti communiste et qui avait été dénoncé comme discriminatoire par les militants des droits humains, prévoyait des amendes allant jusqu’à 5.000 roubles (environ 85 euros) pour les personnes exprimant publiquement leur « orientation sexuelle non traditionnelle », à savoir notamment un baiser ou un coming out.

Il envisageait également de punir ceux qui s’expriment sur l’homosexualité dans les institutions éducatives ou culturelles avec des sanctions allant jusqu’à 15 jours de prison.

Le député communiste Igor Nikitchuk, l’un des auteurs du projet de loi, a défendu son projet de loi au cours d’une réunion du comité, qualifiant l’homosexualité de « maladie contagieuse » et de « menace pour la société.

vanessa-78

Messages : 297
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

81% des Russes considèrent l'homosexualité comme répréhensible

Message par vanessa-78 le Sam 20 Fév - 11:29

Mardi 16 février 2016 à 17h19

La population russe a plus de préjugés contre les gays et les lesbiennes qu'il y a 25 ans, selon un sondage d'opinion. Un indicateur qui confirme l'impact de la politique anti-gay du gouverment.

La politique homophobe du gouvernement russe a un impact: 81% des Russes déclarent dans une enquête d'opinion qu'ils considèrent les relations homosexuelles comme répréhensibles.

Un quart de siècle plus tôt, ils n'était que 71% à porter ce jugement.

Seuls 12% de la population russe déclare n'avoir pas de problème avec les relations gay et lesbiennes.

Les plus tolérants sont les habitants de Moscou et Saint-Pétersbourg, les deux plus grandes villes du pays, dont 21% considèrent les couples de même sexe comme non- répréhensibles.

Chez les jeunes Russes la tolérance est légèrement plus grande que chez les plus âgés: 25% des 18-24 ans "n'ont rien contre les couples homosexuels".

Le porte-parole de l'institut de sondage VTsIOM a souligné que la population russe allait à l'opposé d'un mouvement international quantifié par une étude américaine de 2014 menée dans 52 pays et qui établissait que 90% de leur population était devenue gay friendly au cours des 20 dernières années.

Les législations et déclarations hostiles à l'homosexualité émanant des autorités politiques et du clergé russes, largement relayées par les médias contrôlés par l'État, maintiennent donc et même renforcent l'homophobie, peut-on déduire de ces évolutions contraires.

Le mois dernier, le chef de l'Eglise orthodoxe russe a qualifié les gay pride d'"impies" et "responsables de la propagation du terrorisme".

Côté politique, il y a toujours de nouvelles tentatives pour renforcer la législation contre les homosexuels. Un texte a été soumis - sans succès- au parlement russe qui proposait des amendes allant jusqu'à 5.000 roubles (environ 85 euros) pour les personnes exprimant publiquement leur "orientation sexuelle non traditionnelle", à savoir notamment un baiser ou un coming out.

SOURCE E LLICO

vanessa-78

Messages : 297
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Une proposition de loi punissant le coming out homosexuel recalée à la Douma

Message par vanessa-78 le Mer 24 Fév - 22:42

La Douma, chambre basse russe, a débattu vendredi d'une proposition de loi punissant, dans certains cas de 15 jours de prison, toute personne révélant publiquement son homosexualité, un texte recalé pour inconstitutionnalité.

Mis en ligne le 20/02/2016

Les députés ont manifesté leur soutien de principe à ce texte, tout en le rejetant à l'unanimité sur avis de la commission à la constitutionnalité, selon la retransmission de la séance sur le site de la Douma. La commission avait relevé que l'homosexualité n'étant pas interdite en Russie, il n'était pas possible de punir pénalement sa révélation publique.

Le texte proposé par deux députés du Parti communiste - deuxième formation à la Douma après le parti majoritaire Russie unie - prévoyait de punir d'une amende pouvant aller jusqu'à 5.000 roubles (60 euros) "l'expression publique de relations sexuelles non traditionnelles". Il prévoyait une peine pouvant aller jusqu'à 15 jours de prison pour les personnes employées dans le secteur éducatif.

Un représentant de la commission à la constitutionnalité, membre de Russie unie, Roustam Ichmoukhametov, a suggéré de représenter le texte dans une autre rédaction, selon Tass. "En tant que député, je partage cette préoccupation. Je pense aussi qu'il faudrait sans doute nécessaire de débattre à nouveau de ce texte, peut-être de le soumettre dans une nouvelle rédaction", a-t-il déclaré selon l'agence.

Les auteurs du texte avaient estimé dans une note explicative que ce nouveau texte était nécessaire au vu du "peu d'efficacité" de la loi promulguée en 2013 par le président Vladimir Poutine, qui punit d'amendes et de peines de prison tout acte de "propagande homosexuelle" devant mineur.

Les rassemblements de soutien à la communauté homosexuelle sont systématiquement interdits en Russie, où l'homosexualité était considérée comme un crime jusqu'en 1993 et comme une maladie mentale jusqu'en 1999, et où l'homophobie s'exprime souvent ouvertement.

(Source AFP)

vanessa-78

Messages : 297
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russie : de plus en plus homophobe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum