Irlande du Nord : Vote symbolique en faveur du mariage entre personnes du même sexe au Parlement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Irlande du Nord : Vote symbolique en faveur du mariage entre personnes du même sexe au Parlement

Message par vanessa-78 le Mar 10 Nov - 21:32

Tandis que le mariage entre deux personnes « sans distinction de sexe » était promulgué en Irlande la semaine dernière, ce lundi 2 novembre, et pour la cinquième fois, un projet de loi similaire était présenté devant le parlement d’Irlande du Nord, la seule nation du Royaume-Uni ne l’ayant pas approuvé.

Irlande du Nord - Vote symbolique du parlement en faveur de la légalisation du mariage entre personnes du même sexe-mariagepourtousLes parlementaires ont voté en faveur, mais la motion ne sera pas appliquée en raison du veto opposé par le Parti unioniste démocrate (Democratic Unionists Party) du Premier ministre Peter Robinson, qui « défend » les intérêts de la communauté protestante.

Dans une lettre ouverte publiée le jour même de l’examen du texte, les six évêques d’Irlande du Nord s'y étaient également opposés, affirmant que « ceux qui voteront cette loi ne peuvent en prévoir toutes les conséquences ».

« La vérité sur le mariage découle de sa nature intrinsèque d’une relation fondée sur la complémentarité d’un homme et d’une femme et de la capacité unique de cette seule relation à engendrer une nouvelle vie. Cette vérité n’évolue pas avec les marées changeantes de la coutume ou de l’opinion populaire », écrivent Mgr Eamon Martin, archevêque d’Armagh, Mgr Noël Treanor évêque de Down and Connor, ainsi que son auxiliaire Anthony Farquhar, Mgr John McAreavey, évêque de Dromore, Mgr Liam MacDaid, évêque de Clogher, Mgr Donal McKeown, évêque de Derry.

« Nous vous demandons en particulier, en tant que législateur, de garder les droits et le bien-être des enfants au premier plan de vos considérations lors du vote », poursuivent-ils, citant le pape François, qui a rappelé en avril 2014 « le droit des enfants de grandir dans une famille avec un père et une mère capables de créer un environnement approprié pour son développement ».

« Quel sera l’impact pour les services fournis par les Églises et d’autres groupes religieux qui offrent un soutien vital pour les mariages et les familles dans toutes sortes de détresse et contribuent ainsi au bien-être des enfants et de la société ? », s’interrogent-ils aussi, soulignant les incertitudes concernant « leur droit à opérer dans l’éthique religieuse à partir de laquelle elles ont été fondées ».

Citant le document final du récent Synode sur la famille, ils rappellent qu’« il n’y a absolument aucun fondement à établir une correspondance ou une analogie, même lointaine, entre les unions homosexuelles et le dessein de Dieu pour le mariage et la famille ». Les évêques prennent soin aussi toutefois de souligner que « les premiers mots de l’Église à tous ceux qui éprouvent une attirance homosexuelle sont ceux de l’amour, de la compréhension et du désir de cheminer avec tous ceux qui suivent Jésus avec un cœur sincère ».

Malgré toutes les prévisions de fin du Monde, les couples de personnes de même sexe ont la possibilité de contracter un mariage, ce qui peut aussi, dans certains cas, donner accès à une forme de parentalité et à l'adoption, depuis 2003 en Belgique, 2005 en Espagne, 2006 en Afrique du sud, 2009 en Suède et en Norvège, 2010 en Islande, au Portugal... et depuis mai 2013 également en France.

Au mois de mai dernier, les évêques de la République d’Irlande s’étaient eux aussi fortement mobilisés sur la question du mariage homosexuel qui faisait l’objet d’un referendum. La population s’était finalement prononcée à 62 % en faveur. La promulgation était d'ailleurs la dernière étape à franchir pour la loi, après des recours qui ont freiné son entrée en vigueur. Les premières cérémonies devraient pouvoir être célébrées d'ici à mi-novembre, selon la ministre de la Justice Frances Fitzgerald.

« Une victoire symbolique », commente néanmoins Patrick Corrigan, directeur d'Amnesty International en Irlande du Nord : « Cela montre que doucement mais sûrement les politiciens sont en train de suivre l’opinion publique, qui est en faveur du mariage homosexuel depuis des années. La bataille pour l'égalité va maintenant se dérouler devant les tribunaux ».

Rappelons qu'en juin dernier, trois semaines après le « oui » massif de leurs voisins, les Nord-Irlandais envoyaient en effet un signal fort à leurs représentants. Près de 20 000 personnes étaient ainsi descendues dans les rues de Belfast, soit près de dix fois plus que ce qu’attendaient les organisateurs, pour appeler à l'égalité des droits.

source : stophomophobie

vanessa-78

Messages : 296
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum