En Malaisie, les femmes transgenres obtiennent le droit de s'habiller en femmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En Malaisie, les femmes transgenres obtiennent le droit de s'habiller en femmes

Message par vanessa-78 le Mar 3 Mar - 15:41

En Malaisie, les femmes transgenres obtiennent le droit de s'habiller en femmes
Trois femmes transgenres en Malaisie ont remporté vendredi une victoire "historique" devant la Haute cour de justice qui a infirmé un jugement interdisant aux hommes de s'habiller en femmes dans ce pays conservateur d'Asie du Sud-Est, à majorité musulmane.

E-llico.com / Actus

Mis en ligne le 07/11/2014

La cour de Putrajaya a estimé qu'une loi islamique imposant cette règle était inconstitutionnelle et "privait les requérants du droit de vivre dans la dignité", soulignant qu'une telle disposition était "oppressante et inhumaine".

Les juges de la plus haute juridiction du pays ont ainsi infirmé un jugement rendu en 2012 par un tribunal qui avait estimé que les trois musulmanes transsexuelles étaient nées hommes et devaient par conséquent s'habiller en hommes. Les trois avaient saisi le tribunal après leur interpellation il y a quatre ans en vertu de cette loi dans l'Etat du Negri Sembilan (sud).

La Malaisie, ancienne colonie britannique, a des tribunaux civils basés sur la loi britannique mais aussi des tribunaux de la charia qui régulent l'adhésion aux pratiques islamiques et ne s'appliquent qu'aux musulmans. La charia interdit aux hommes de s'habiller en femmes, un délit passible d'une peine allant jusqu'à trois ans de prison ferme.

L'avocat des requérantes, Aston Paiva, a estimé que l'arrêt de la Haute cour de justice pourrait désormais être invoqué pour contester toute interpellation de transsexuels en Malaisie.

"C'est assez historique. Cela va être un précédent. Cette cour surpasse toutes les autres juridictions", a-t-il déclaré.

"Je suis contente d'avoir gagné", a déclaré à l'AFP l'une des trois transsexuelles, ajoutant avoir attendu longtemps avant d'obtenir gain de cause.

L'ONG Human Rights Watch (HRW) avait indiqué dans un rapport publié fin septembre que les transsexuels en Malaisie faisaient l'objet d'une répression systématique, de harcèlement et de mauvais traitements qui s'inscrivent dans "l'islamisation" de ce pays.

Les Malais musulmans représentent environ 60% de la population de cet Etat de quelque 30 millions d'habitants, où la pratique de l'islam est historiquement modérée. Mais des minorités religieuses et autres critiques se disent de plus en plus inquiets de l'augmentation des attitudes conservatrices dans l'application de l'islam, religion d'Etat.

(Source AFP)

vanessa-78

Messages : 300
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: En Malaisie, les femmes transgenres obtiennent le droit de s'habiller en femmes

Message par vanessa-78 le Mar 3 Mar - 15:58

De l'autre côté, en Malaisie, les transsexuels vivent un enfer
"Ici nous ne sommes pas traités comme des humains", raconte Abinaya Jayaraman en décrivant "l'enfer" des transsexuels en Malaisie, l'un des pays les plus répressifs au monde contre cette communauté.

E-llico.com / Actus

Répression systématique des transsexuels en Malaisie
D'autres transsexuels utilisent un pseudonyme pour protéger leur identité, telle Aryana - née homme mais s'identifiant comme une femme - qui se plaint comme nombre d'autres transsexuels des persécutions grandissantes dont ils sont victimes dans ce pays d'Asie du Sud-Est à majorité musulmane.

Après être rentrée chez elle un soir, raconte Aryana, des hommes se réclamant de la pureté islamique ont saccagé son appartement et l'ont arrêtée pour travestissement. Retenue pendant plusieurs heures, Aryana a été traitée brutalement, elle a subi de pressions pour avouer sa transsexualité et a été obligée de payer une amende. "C'est difficile. Quand je portais des vêtements pour homme, je ressentais cela comme un mensonge", raconte la transsexuelle âgée de 30 ans, cheveux longs teints en rouge-brun et visage maquillé d'une épaisse couche de poudre.

Les transsexuels sont courants en Malaisie, habituellement des hommes s'identifiant comme des femmes, mais aussi vice-versa. Certains subissent des interventions chirurgicales. Cependant, leur vie est bien différente de celles des transsexuels en Thaïlande, pays voisin à majorité bouddhiste, réputé pour sa tolérance. En Malaisie, les transsexuels sont victimes de discriminations et de harcèlement, d'abus sexuels et d'arrestations, ainsi que d'ostracisme social, a détaillé l'ONG Human Rights Watch (HRW) dans un rapport publié la semaine dernière, classant cette nation comme l'une des plus répressives en la matière.

L'homosexualité est interdite en Malaisie, pays qui considère les relations sexuelles entre gays "contraires aux lois de la nature". Des lois sur la pureté islamique pénalisent le fait pour une personne de s'habiller comme le sexe opposé, un délit passible d'une sanction allant jusqu'à trois ans de prison. -

Jugeant ces lois discriminatoires et inconstitutionnelles, des transsexuelles arrêtées il y a quatre ans ont saisi un tribunal à Seremban, capitale de l'Etat de Negeri Sembilan (sud), où une décision est attendue le 7 novembre. "J'espère obtenir gain de cause, j'attends cela depuis longtemps", raconte l'une d'elles, qui n'a pas souhaité décliner son identité. "Je ne suis pas un homme agissant comme une femme, je suis une femme", insiste cette transsexuelle de 28 ans. Les attitudes à l'égard des transsexuels étaient relativement tolérantes par le passé dans ce pays musulman historiquement modéré. Mais elles ont changé depuis que l'islam conservateur n'a cessé de gagner du terrain ces dernières années.

En juin, 16 transsexuelles ont été arrêtées lors d'une descente de police à une fête de mariage dans une propriété privée, dans le sud de la Malaisie. Elles ont été condamnées à une semaine de prison ainsi qu'à une amende. Nisha Ayub, défenseure de la cause transsexuelle, raconte qu'après son arrestation en 2000, un gardien de prison l'a emmenée de cellule en cellule et forcée à exhiber ses seins devant des détenus hommes. Par la suite, elle a été molestée par des détenus. "Nous ne demandons pas des droits exclusifs. Nous demandons simplement les mêmes droits", dit-elle. Les transsexuels qui subissent une intervention chirurgicale sont confrontés à un cauchemar bureaucratique, dans l'impossibilité de changer légalement de nom et de genre, ce qui complique leur accès aux services publics.

Privés d'emplois, nombre de transsexuels se retrouvent contraints à la prostitution, à l'image d'Abinaya Jayaraman. Elle travaillait dans une banque mais a quitté l'établissement lorsque son employeur a exigé qu'elle s'habille comme un homme et aille aux toilettes pour hommes. Cette transsexuelle hindoue d'origine indienne, drapée d'un sari - vêtement traditionnel - jaune vif, raconte avoir été obligée de se prostituer pour survivre: "C'était l'enfer. Nous vivons dans la peur. Nous sommes traités comme des criminels".

(Source AFP)

vanessa-78

Messages : 300
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum